Sorcière – Macha Méril

20 et 21 septembre 2021 – 21h

Salle des Fêtes

Macha-Méril-Portrait

Une histoire de vie et de mort

Sorcière est un mélange de textes issus de l’œuvre de Marguerite Duras, dont certains parus dans la revue Sorcières, sous-titrée « Les femmes vivent ». Cette revue littéraire, artistique et féministe, créée par Xavière Gauthier en 1975, disparut en 1982. Marguerite Duras y publia plusieurs textes, qu’elle reprit ensuite dans son recueil Outside. Les autres extraits qui composent ce montage sont issus de plusieurs ouvrages de Duras, dont la liste figure ci-dessous.

La force créatrice de la femme, de l’amour maternel, de l’écriture y déroule un fil conducteur qui guide le choix de ces extraits jusqu’à fabriquer une nouvelle histoire, celle répétitive de la vie et de la mort, du désir, de la solitude, de la peur et du défi. La musique de Michel Legrand tisse un motif musical dans cette trame littéraire, qui devient partition, les mots finissant par agir comme un chant.

« Face à l’absurdité d’un monde sans Dieu, Marguerite Duras oppose ses propres armes de résistance : l’écriture, l’intelligence, la force secrète des femmes. Sorcière dans la lignée de celles qui, au Moyen Âge, chantaient sous la lune, dans les forêts, elle déploie l’autoroute de sa parole et accède à la pensée magique.

Textes réunis par Alain Vircondelet
et Joëlle Pagès-Pindon

Mise en scène de Stephan Druet Toukaïett

Textes composant Sorcière :

Baxter, Vera Baxter (film)
Les Parleuses, Marguerite Duras et Xavière Gauthier (Éditions de Minuit)
Les lieux de Marguerite Duras (Entretiens avec Michelle Porte, Éditions de Minuit)
Outside (POL)
Écrire (Folio Gallimard)

Le monde extérieur (POL)
La vie matérielle (POL)
Revue L’Archibras (2 Octobre 1967)
Détruire dit-elle (Éditions de Minuit)
Bande sonore INA (Duras et la fin d’un monde)

Parole de femme

Le fil conducteur de Sorcière est cette appréhension directe du monde qu’ont et qu’ont toujours eue les femmes. À tous les âges et à toutes les époques. À travers les événements de sa propre vie, Marguerite Duras bâtit un chemin original et vibrant, qui la relie aux extra-lucides et aux poètes. Les femmes comme miroir et comme révélateur. Les femmes dans la joie et dans la souffrance, pas toujours là où on les attend. Une parole de vérité et de franchise que seule Marguerite Duras a su transmettre avec une telle force. Les lecteurs de Marguerite Duras savent cela : quand elle parle d’elle, chacun reconnaît l’univers caché qui est en lui. Elle parle des femmes comme personne. On se reconnaît. Je l’ai toujours lue, certaine de ce pacte entre elle et les autres. Et comme les autres j’ai tout retenu : parce que c’était elle, mais d’une certaine manière c’était aussi moi.”

Macha Méril

Extraits

“C’était il y a mille ans, par ici, dans ces forêts au bord de l’Atlantique… Il y avait des femmes… la mer. Nuit. Au-dessus, sauvage, la mer compacte de forêts plongées dans la nuit. La mer et la forêt. Encre noire d’une nuit millénaire. Leurs maris étaient loin, presque toujours à la guerre du Seigneur, et elles restaient parfois pendant des mois dans leurs cabanes, seules, au milieu de la forêt, à les attendre. Et c’est comme ça qu’elles ont commencé à parler aux arbres, à la mer, aux animaux de la forêt… On les a brûlées…”

Extrait de Baxter, Vera Baxter

“L’avenir est féminin. Je dis ça un peu tristement parce que j’aimerais bien qu’il soit de deux genres, mais je crois qu’il est féminin. Les hommes sont malades de cette maladie-là, la virilité, la virilité encore et encore. J’aime les hommes, je n’aime que ça.”

Extrait du Monde extérieur

“Écrire : tenter de traduire l’intraduisible. De rendre lisible l’illisible. Être à l’écoute de l’ombre interne : la lymphe nourrissante ou empoisonnée mais qui échappe à toute analyse. Là se situent les archives de soi.
C’est une donnée commune. Si on ne le sait pas, c’est qu’on la refuse en tant que donnée commune, qu’on la contourne. Contournée, l’ombre interne se mure et meurt dans le cercueil du moi.”

Extrait de L’Archibras

Présentation du spectacle Sorcière par France Info

Réservations pour Sorcière sur la boutique Festik des Rencontres océanes :